jeudi 22 juin 2017

Detroit en rythme et art

Bonjour à tous.
Nous sommes officiellement en été, et comme le roman sort cette saison, Gulf Stream éditeur à pensé à vous en collectant une playlist pour le roman (https://www.youtube.com/playlist?list=PLrP0ffdh7Fb5VQaj4MZpk5lgIJknfkUmE)
Ca commence là :



J'en profite pour vous ajouter une des cartes pouvant enrichir la lecture du roman (que vous aurez le 7 septembre) afin de trouver l'art urbain dans les rues de Detroit.


Bon été à vous !


mercredi 21 juin 2017

Project Pelican : Dark Side - Critique

Roliste TV vient de diffuser la critique de Dark Side, la campagne pour mon jeu Project Pelican.
Attention aux SPOILERS

#RolisteTV #DarkSide #ProjectPelican #JDR #Horreur



mardi 20 juin 2017

Colloque JDR 2017

Le week end dernier j'étais convié au colloque JDR 2017, à Villetaneuse. Une très bonne organisation. J'espère être à peut près clair dans mes propos.

Un lien vers mon intervention en mode mp3 en attendant un jour la vidéo :
http://www.cendrones.fr/colloque2017/fabienfernandez.mp3

les autres intervention se trouvent ici, chez Altaride : http://www.cendrones.fr

Et les visuels qui accompagnaient mon intervention pour que je me sente moins seul.





















dimanche 11 juin 2017

Ann paternel 3 - les branches nomades

Branche : M168

La migration franchi un cap important. Nous sommes il y a environ 70 000 ans. Lorsque les humains ont quitté le continent Africain, ils ne sont pas limitées à une seule agence de voyage, les arborescences de cet arbre ADN se retrouvent dans le monde entier. Ceux (les lignées masculines) avec le marqueur ADN M168 ont été les premiers à quitter l’Afrique. Le gène du voyageur ?
Dans mes ancêtres, on trouve probablement une présence dans la vallée du Rift, peut-être en Ethiopie actuelle, ou au Kenya et Tanzanie contemporain. Je sais, le champ est large, mais la précision se fera peut-être dans le futur. Ce qui est certain, c’est que ces gens là, sont membre de la seule branche ayant survécu en dehors de l’Afrique il y a 70 000 ans. Ouais, on est des survivants dans la famille ! Ça en fait aussi un ancêtre commun de tous les non-Africains actuel.

Ce qui est certain, c’est que mes vieux amis du passé avaient le gène nomade. On ne sait pas trop où ils se rendaient dans le détail, on sait cependant qu’ils suivaient les migrations animales avec le mauvais temps dans le dos. C’est également à cette époque là qu’ils sont devenus moins crétins… pardon, plus intelligent. Un bond dans les capacités intellectuelles est noté par les scientifiques. Voyager rendrait plus intelligent ? Les langages se sont développés, les outils et les armes améliorées, ils ont appris à mieux exploiter la terre pour moins se déplacer, etc. Bref, c’était la fête des neurones.  Ils ont donc migré vers d’autres territoires et comme ils étaient encore limités de l’intellect, ils ont probablement remplacé d’autres hominidés comme les Neandertal. Mais si, un joli territoire, du pétrole et hop on rase tout. C’est très d’actualité.




Branche : M143

Ils ont marché un bon bout de chemin mes ancêtres. Est arrivée une nouvelle mutation chez les membres d’une branche qui s’est déplacée vers l’est en empruntant le littoral jusqu’en Asie. Ils sont devenus les premiers colons d’Asie, Asie du Su-Est et de l’Australie. Faudrait que je trouve une carte pour savoir si à cette époque là, il y a60 000 ans, il fallait beaucoup ramer pour se rendre en Australie.
La grande question est de savoir pourquoi ils se sont expatriés loin de leurs racines africaines pour des terres inexplorées. Ce qui est sûr c’est qu’ils ont franchit le détroit de Bab-al-Mandeb, au sud de la mer Rouge. Ils se sont aventuré sur la péninsule arabique et là, pouf : mutation du P143. Après, ils ont contourné le périple et si on tire le fil, ce sont les ancêtres des premiers aborigènes australiens. Ça va commencer à faire du monde aux fêtes de famille.
Ce qui est possible, c’est qu’ils aient quitté l’Afrique à cause de son climat. Il y a environ 50 000 ans, car l’ère glaciaire de ce moment-là était plutôt caractérisée par des sécheresses (Dust Bowl ?). Ces perturbations climatiques ont influé sur les animaux et donc sur mes ancêtres qui les suivaient.






samedi 10 juin 2017

Cartes postales de jazz

A l'occasion de mon exposition au CC Café, j'ai fait imprimer des cartes postales de certaines œuvres.
Comme tout le monde ne peut pas venir à Paris pour s'en procurer, je vends des lots par correspondance.
N'hésitez pas à me contacter sur fablyrr2[at]yahoo.fr si vous voulez des cartes.

Paiements par chèques, paypal, etc...


Mon ADN paternel 2 - le M42 est une arme sociale.

Branche : M42

Nous partons en Afrique de l’est, premier déplacement, d’il y a environ 80 000 ans. Ça ne nous rajeunit pas. La branche BT du chromosome Y est née définie par de nombreux marqueurs génétiques. L’homme qui sert de référence ancestral est là, il se déplace, lui et ses descendants, de l’Afrique vers le Moyen-Orient puis vers l’Inde. Mon inconscient ancestral aurait un lien avec le fait que j’écrive un scénario de BD se déroulant en Inde ? Passons. De toute manière, de petits groupes issus de cette branche s’installent en Europe et finissent par atteindre le continent Américain (Detroit ?). Et une partie elle, reste en Afrique. Bref, les lignées s’éclatent pour parcourir une partie du monde.
Les descendant de ceux restés en Afrique seraient aujourd’hui avec un héritage pouvant dater de cette époque comme par exemple un mode de vie de chasseur-cueilleur. On mettra dans ce panier ancestral les Pygmées Mbuti, les Biaka d’Afrique centrale et les Hadza de Tanzanie.

Ce qu’il en ressort c’est que la branche M42 est une des plus présente dans le monde. Ça va être facile de se faire de nouveaux amis dans le monde en disant que je suis le cousin au 80000 degrés grâce à la particule M42 de mon ADN…






vendredi 9 juin 2017

Le fil de mon ADN - Branche paternel 1

Reprenons le fil de mon histoire d’ADN. Je vous avais laissé avec ma ligne maternelle terminée. Voici le chemin de mon ADN paternel.

Comme les épisodes précédents datent un peu, voici les schéma géographique pour vous remettre en tête les chemin parcourus :

Branche : P305

Encore des chiffres pas très parlants, je sais. De plus, il faut mettre en perspective les dernière découvertes sur le genre humain (article France TV info).

Tout commence ici, en Afrique entre 300 000 et 150 000 ans dans le passé. Surnommé Adam par la presse, il n’était ni le premier homme ni le seul de son époque. EN revanche, il est le seul dont la lignée chromosomatique Y existe encore de nos jours. Ce type, c’est le premier de ma lignée paternelle. Puis, il y a environ 100 000 ans, une mutation appelée P305 s’est opérée dans le chromosome d’un africain. C’est l’une des mutations les plus anciennes connues et pas forcément partagée par tous. Cependant, je ne suis pas issu d’un mutant tombé sur Terre, non, il est à part, toutefois, 99,9% des branches paternelles y sont rattachées. Doit-on faire un pas vers la phrase : nous sommes tous frères ? Je ne sais pas, ce qui est certain est que le 0,1% restant est tellement rare qu’on ne l’a découvert qu’il y a 2 ans.
Mais finalement, la branche P305 s’est diluée dans des populations au fur et à mesure de ses migrations. Aujourd’hui, plus personne ne porte de marqueur  supplémentaire P305 dans sont ADN. Du coup, on arrive à une première étape de mixité.






jeudi 8 juin 2017

Jazz à au CC afé

Le vernissage de mon exposition c'est ce soir à partir de 19h au CC Café dans le 12e à Paris.
Toutes les informations (ou presque) se trouvent ici, donc peut-être à tout à l'heure.

nb : vous pouvez venir par le RER à partir de Gare de Lyon ou part le métro vers Reuilly Diderot ou Ledru Rollin.


mercredi 7 juin 2017

Detroit se rapproche

Votre monde va peu à peu passer en mode jaune bus scolaire...

La sortie de Detroit approche. Pour tout vous dire, je relis l'ultime maquette et ça part chez l'imprimeur en juillet poru revenir fin août tout en couleur avec un beau vernis sélectif. De quoi le mettre en valeur dans votre bibliothèque. En attendant, pour les plus pressés d'entre-vous, mon super éditeur lance un concours pour gagner un exemplaire. Ça se passe par ici et vous avez déjà pris un peu de retard... 




mardi 6 juin 2017

Prix "Raconte moi l'Histoire"


Aujourd’hui, j’ajoutera un peu de fierté à ce blog. En effet, je reviens de Verdun où mon livre L’enfant Mitrailleuse est lauréat du prix du livre « Raconte moi l’Histoire ». Ce prix c’est 500 lecteurs dans les écoles de la région (même si c’est plus étendu cette année). C’est aussi une journée compte d’intervention à parler des enfants soldats avec 300 élèves et c’est la remise du prix en partenariat et dans l’enceinte du Centre Mondiale de la Paix. C’est donc autant pour le nombre de votant que ce partenariat que je suis très content d’avoir reçu ce prix.
J’en remercie les lecteurs mais aussi les organisateurs du prix.
Ajoutons à cela que c’est mon premier prix littéraire et ça ferait presque oublier la fatigue de la journée.

Prix Raconte moi l'Histoire : www.cmpaix.fr/blog