mercredi 22 juillet 2015

La traversée



La traversée – Jean-Christophe Tixier (Rageot)

J’avais déjà beaucoup aimé « Une foulée d’enfer » chez le même éditeur et cette couverture de « La traversée », magnifiquement réalisée par Vincent Durtrait, était pleine de promesses. Je me suis donc emparé de ce roman avec avidité. Je n’ai pas été déçu.

  "...si je devais choisir un mot pour ce livre,
ça serait : humanité."


Le style est subtil, le rythme bien mené et j’ai particulièrement apprécié la maîtrise narrative d’un chapitre à l’autre. Je pourrais vous raconter l’histoire, mais tout est presque résumé par le titre et la couverture. Tout, sauf le talent de l’auteur et l’histoire en elle-même. Ce héros qui part en quête de l’Europe, avec tous ces/ses rêves, est sublime. Les rencontres qu’il fait en cours de route sont humaines. D’ailleurs, si je devais choisir un mot pour ce livre, ça serait : humanité. Une histoire de migrants, documentée, intelligente et superbe pour rappeler que non, tous ne viennent pas piller l’Europe, non ils ne passent pas illicitement les frontières comme nous allons au Club Med dans d’autres pays. Bref, ce livre est d’utilité publique pour souligner à quel point ce sont les guerres et la misère qui donnent naissance aux migrants. Ces malheurs, souvent créés par les européens en Afrique. Donc oui, nous, nos pays. Ceux qui pillent les richesses en pétrole, or et autre uranium ; nous moissonnons à grands coups de moulinets politiques et financiers le malheur d’autrui.
Je suis heureux d’avoir lu ce livre, je le recommande vivement pour sa qualité de plume et pour faire réfléchir tous ceux qui imaginent encore que les migrants envahissent nos pays, alors qu’en fait, ils cherchent simplement à vivre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ecrire un commentaire (Mis en ligne après modération)