samedi 7 janvier 2017

2017 : sortir de sa zone de confort



Sans forcément copier ou lire le livre de Shonda Rhimes* (que je n’ai pas lu), je suis assez d'accord pour dire qu'il faut sortir de sa zone de confort pour avancer. Se remettre en question et se jeter à l'eau. C'est d'ailleurs comme ça que je quête le positif. Je me jette à l'eau et tant pis si elle est trop froide, tant pis si je me vautre. Je préfère compter toutes les fois où cela m'amène à progresser (professionnellement ou personnellement). Je sais que ça fait un peu "panneau Facebook : si tu aimes, colles ça sur ton mur", ou philosophie de comptoir, mais je côtoie quelques personnes qui, selon moi,  gagneraient à essayer cette méthode. Ne cherchez pas, je ne balancerais pas de noms, chacun fait ce qu'il veut au final. En duex mots : Osez 2017 !



Pour quelques exemples plus concrets :
1 - Il y a quelques années, au salon de la Jeunesse de Montreuil, je  tenais un stand et regardais les books d'illustrateurs/trices, pour ma collection Les contes affables. Journée finie, je me suis précipité vers la sortie (ceux qui y sont déjà allé, comprendront mon besoin de silence). Sur le seuil, un coup de fil : une illustratrice me propose de la rencontrer. Mes premières pensées étaient « le métro n’est pas loin, j’ai la flemme d’y retourner, … ». Puis je me suis dit qu’elle avait probablement éclusé un grand nombre de directeurs artistiques et que je n’étais finalement plus à cinq minutes. Au final, Sandra a illustré un des livres de la collection et si tout va bien (le contrat n’est pas encore signé), nous allons publier notre première BD.
2 – Suite à une discussion avec un éditeur de jeux de rôles, il m’est venu l’idée de démarcher une grosse licence pour l’adapter en JdR.  J’ai compulsé ce que j’aimais en livre, BD et séries télé, et j’ai lancé une ligne virtuelle sur le lien de « contact » d’un gros studio Américain. En 24h, on m’a répondu qu’on me redirigeait vers la personne en charge au studio. Je n’y ai pas véritablement cru, j’ai laissé faire et après trois rebonds de boites mails de personnes en charge de ce type de proposition, j’en suis à chercher un éditeur Français pour adapter l’univers de la série tv. Je ne sais pas ce que ça donnera, peut-être qu’au final ça ne se fera pas du tout et qu’aux négociations des droits, ça finira dans le mur… on verra.
3 – Me publications en illustration stagnant un peu, je me suis décidé à prendre mon clavier pour écrire plus qu’un univers de JdR ou une nouvelle. J’ai écris mon premier roman, comme ça, sans être certain de sa qualité. Je l’ai ensuite fait lire à quelques proches qui m’ont donné de bons conseils. Puis, comme pas mal d’auteurs, j’ai soumis ça à différents éditeurs. Un premier éditeur m’a fait confiance et à publier l’histoire. Aujourd’hui, sur mon CV d’auteur de romans, j’ai trois noms d’éditeur qui me publient. Je ne vous parle évidemment pas de mes tests d’albums ou de récits pour les plus petits qui se sont pris les pieds dans le tapis et sont au fond d’un tiroir, au chaud.



Finalement, j’exerce des métiers exigeants et passionnants. Je crée, j’ose et j’apprends de plus en plus à sortir de ma zone de confort. Je suis loin d’être parfait, j’ai encore pas mal de chose à améliorer personnellement et professionnellement. Et pour ne pas tourner en rond dans mes créations, répéter inlassablement les même choses, je crois sincèrement qu’il faut sortir de sa zone de confort ; même si parfois il y a pas mal de plaques de verglas sur les chemins à emprunter.

Shonda Rhimes est créatrice et scénariste de séries tv à succès (que l'on aime ou pas) : Scandal, Grey's anatomy,  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ecrire un commentaire (Mis en ligne après modération)