dimanche 14 août 2016

Portugal Jour 3



Jour 3 : la revanche.
Ou pas. Après un départ tardif, une prise du véhicule de location dans une agence débordée, nous avons exploré les autoroutes portugaises. Lignes de bitumes plus sûres que les petites routes du nord, cause d’incendies. Ensuite, Saint GPS nous a guidé dans la campagne en marge de Barcelos. Sans lui, ça aurait été compliqué de trouver les petites routes jusqu’à notre nouveau point de chute : Casa dos Assentos.
Nous avons posés nos bagages et sommes partis marché dans les montagnes et collines environnantes. Il faisait beau, c’était bien. Un passage par le café du coin où nous avons croisés des « locaux » : types imbibés de bière et de soleil jouant aux cartes en claquant les petits bouts de carton violemment sur la table. Ça surprend la première fois, on se demande s’il ‘y a pas une mouche-dragon tueuse. Nous sommes rentrés pour nous tremper, tel des sachets de thés, dans la piscine de cette demeure du 18e siècle et avons terminé la journée tranquillement. Le cadre est chouette, nous avons discuté dans les jardins, croisés un hérisson et pu observer que l’église en restauration avait une croix qui brillait d’un néon vert, telle une pharmacie.
Réveil en fanfares !
La vierge Marie est montée corps et âme depuis longtemps, en tout cas ses croyants font sonner carillons et cloches (à 30 mètres de la chambre), à partir de 7h du matin, entre coupés d’aboiement de chiens. C’est limite des alertes au bombardement. Bref, ils sont à fond dans le coin à croire que leur dieu trop sympa pour lissé les pauvre mortels avoir un corps pourrir sur Terre a décidé de rapatrier sa meuf corps et âme juste pour lui.
Nous allons partir visiter Barcelos. Comme je n’ai pas de photos pour hier, je vous colle deux croquis de Porto. 



nb : en direct live tel un BFM en rase campagne :

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ecrire un commentaire (Mis en ligne après modération)